De la résilience à la créativité

De l’incendie monstrueux qu’a subit cette semaine la Cathédrale Notre-Dame de Paris, m’est venue l’envie irrépressible de faire une analogie avec la vie, d’un entrepreneur, d’un freelance, d’un salarié…

La comparaison peut paraitre difficile voire improbable — mais je suis une créative ou je n’en suis pas ?!! — mais je me lance.

La vie nous réserve des épreuves parfois difficiles, catastrophiques, irréelles dont on pense ne jamais pouvoir se relever. Tout va changer, rien ne sera jamais plus comme avant… et bien oui, c’est tout à fait cela. Mais, il faut bien le rappeler, ces épreuves sont également souvent révélatrices de potentiels cachés.

Cathédrale Notre-Dame de Paris selon Jean-charles de Castelbajac

Aller puiser au fond de nous mêmes l’énergie nécessaire pour se relever, se reconstruire et rebondir de manière créative mais avec la certitude que la substantifique moelle que la vie est bien ailleurs que là où nous pensions l’avoir encrée.

C’est le cas de bien des femmes et d’hommes qui traversent la séparation, la maladie ou la reconversion professionnelle, avec tous les doutes et toutes les incertitudes qu’elles revêtent. Puis vient la confrontation avec un autre « moi » et ce nouveau sens créatif qui donne une nouvelle direction à leur vie.

Alors, entre combat et résilience, la revanche contre les accidents de la vie existe bien. Pour peu que le grave incendie ayant détruit la « forêt » de la Cathédrale Notre-Dame de Paris il y a 48h de cela provoque un nouvel élan, positif et créatif et à la hauteur de cette grande dame.

Fluctuat Nec Mergitur

Crédits photos : Jean-Charles de Castelbajac
Unsplash

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.