Les bonnes pratiques du emailing 2020

Contrairement aux idées reçues, les emails sont aujourd’hui tout aussi incroyablement puissants et doivent toujours faire partie de votre stratégie digitale 2020 : un tiers des clients ont visité un site Web ou acheté quelque chose suite à un message reçu dans leur boîte de réception.

Cap sur les bonnes pratiques à respecter pour faire décoller votre stratégie emailing en 2020 !

Entre les spécificités des uns et les bugs des autres on ne peut pas dire qu’il soit si simple de créer un email capable de passer sur toutes les plateformes servant à lire et envoyer des courriers électroniques appelées « clients mail »… On aurait même pu penser qu’avec le temps, les éditeurs du type Outlook, Firefox ou Opera allaient produire des solutions plus respectueuses des standards et faciliteraient même la création des emailings, mais… pas vraiment !

Mettez des paillettes dans la vie de vos prospects…

Au cours de ces 10 dernières années, le monde de l’email a connu année après année une croissance en constante augmentation, avec des dizaines d’innovations. En 2020, l’email reste le meilleur canal marketing en termes de retour sur investissement. Mais sachez que si immédiatement après l’ouverture de votre email, vos destinataires s’attendent à ce que vous répondiez à un de leur besoin, ils ne se souviendront plus, en revanche, de votre message quelques minutes plus tard… il faut donc les faire cliquer dès l’ouverture pour les « convertir ».

Pour mettre des paillettes dans la vie de vos prospects, misez sur des contenus instantanément utilisables :

  • une offre promotionnelle, votre meilleure du moment
  • des conseils pertinents et utiles tout de suite
  • un divertissement : une vidéo, une citation, une blague, un gif…

Passer d’une ouverture à une conversion exige beaucoup plus de créativité aujourd’hui qu’auparavant et globalement, sachez que l’on consacre moins de 120 secondes à la lecture d’un email. Soyez donc un.e « snipper » et visez juste pour vos envois !

Ne finissez pas en spam, boudu !

Ce qui paraît évident doit parfois être rappelé… Il existe en effet, dans les « bonnes pratiques » de l’emailing, quelques règles à respecter pour être à peu près certain d’envoyer un email sans qu’il ne passe pas directement par la case « pourriel » de vos destinataires :

  • un contenu non pertinent
  • un « objet » agressif
  • une fausse promesse
  • des envois trop fréquents
  • des informations non désirées

L’objectif est de surveiller la délivrabilité de vos messages (c’est à dire, le fait que les emails arrivent bien en boîte de réception et non dans les spams) en évaluant l’état de santé de vos listes de contacts.

Pour cela prenez garde à la façon dont vous collectez les données de vos abonnés puis celle dont communiquez avec eux par la suite. Informez-les clairement sur le type d’emails qu’ils sont susceptibles de recevoir une fois inscrits à votre liste de diffusion. N’oubliez pas non plus de les informer sur la fréquence d’envoi de vos emailings ou bien si vous avez l’intention d’utiliser leurs données pour leur proposer des offres commerciales. De toutes façons, ils doivent le savoir et doivent clairement pouvoir se désincrire s’ils changent d’avis… En plus d’être une obligation légale, c’est aussi une bonne manière de conserver un bon taux d’ouverture ou de clics !

N’ayez pas « la cagne »

« Avoir la cagne » signifie être fatigué ou avoir la flemme. Exemple : « J’ai une de ces cagnes ! Je n’ai pas envie d’analyser les données reporting de mes emailings ! » Pourtant, une grande partie du succès d’un email dépend du moment où il est lu par son destinataire. Connaitre le meilleur jour ou le meilleur moment pour envoyer vos emails pour obtenir un meilleur taux d’ouverture est donc simplement in-dis-pen-sa-ble ! et tout dépend des habitudes et du profil de vos abonnés. Il existe bien-entendu des recherches disponibles gratuitement et publiées, telle que CoSchedule qui compile les études des principaux fournisseurs d’email. Vous y apprendrez alors que le meilleur moment pour envoyer vos emails est… est… est……… le mardi, vers 10 heures ! A tester et à optimiser à partir de vos propres résultats, of course…  2020 vous apportera une toute nouvelle façon de penser le “bon moment marketing”.

Vous avez dit « mobile friendly* » ?

*adapté aux mobiles

Selon Litmus, l’attention portée au courrier électronique a bondi de 21 % en 2019, l’accès mobile jouant un rôle important dans cette augmentation. 75% des internautes lisent leurs emails sur des appareils mobiles et 70% encore disent supprimer les messages qui s’affichent mal sur leurs (petits) écrans…

Vos emails se doivent donc d’être parfaitement compatibles avec les smartphones. Vos modèles d’emails doivent être conçus avec une approche mobile-first.

Pour ne pas rester « bartas » (bartas désigne le bas-côté, et plus précisément le fossé qu’on trouve souvent au bord des routes. Exemple : « Arrête de rouler si vite, tu va finir par te retrouver dans le bartas. ») S’adapter au mieux à ce mode de « consommation » digital » qui passe forcément par un écran de téléphone ou de tablette si vous voulez générer des leads.

Sources : https://www.codeur.com https://litmus.com/ fr.mailjet.com http://www.topito.com

Crédits photos : Unsplash Volodymyr Hryshchenk, Markus Spiske

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.